Adaptations et Interactions gestuelles et haptiques, ciblées utilisateurs.Vers plus d’utilisabilité et d’accessibilité

Thèse de Doctorat

Bertrand Tornil

Télécharger le pdf

Avec les interfaces graphiques à manipulation directe, l'utilisateur interagit avec l'ordinateur à l'aide d'un écran, d'un dispositif de pointage (généralement une souris) et d'un clavier. Ces interfaces sont faciles à apprendre et à utiliser, grâce à une spatialisation de l'information qui réduit la charge cognitive de l'utilisateur. Toutefois, ce schéma d'interaction est incomplet : il exclut notamment les utilisateurs non-voyants. Aussi, dans ce cas, l'utilisation du retour de force peut aider en palliant, autant que raisonnablement possible, à l'absence du canal visuel.

Dans ce travail de thèse, nous nous sommes intéressés au retour de force, ainsi qu'à ces applications dans les systèmes interactifs.

Le système tactilo-kinesthésique ou « haptique » est la synthèse des mouvements d'exploration du système moteur (les mouvements) et des perceptions tactiles (le sens du toucher) et kinesthésiques (la connaissance que l'on a des positions et mouvements de notre corps et de nos membres). Ainsi, le système haptique permet de percevoir, et d'agir sur notre environnement.

Parallèlement à cette dualité, nous avons considéré ces deux aspects selon deux approches.

Dans une première approche, nous utilisons un système à retour de force pour essayer d'améliorer les temps lors d'une tâche de pointage. Il nous est apparu que le retour de force était un élément distracteur. Les temps de pointage se sont écroulés de 25% lors d'une première expérience. Par la suite, nous avons montré lors d'une deuxième expérience, qu'en modulant l'intensité du retour d'effort selon l'inverse de la vitesse, il était possible d'améliorer cette situation.

Dans une deuxième approche, nous avons défini un contexte d'utilisation de périphériques de pointage à retour de force dans un cadre d'accéssiblité des personnes non-voyantes à certains documents graphiques : il s'agit de la « localisation relative ». Dans ce contexte d'utilisation, il est question de se reconstruire une image mentale de ce qu'il y a d'affiché à l'écran, sans la modalité visuelle. Nous avons ensuite développé des prototypes appliquant la localisation relative dans les domaines de la géographie, de l'anatomie et de l'harmonie musicale. Ceci nous a amené à créer une série de classes génériques permettant la générations des documents nécessaires à l'utilisation de nos périphériques, dans un contexte d'application orientée Web : les documents graphiques utilisent le formalisme XML (SVG pour la 2D et X3D pour la 3D), et une architecture client-serveur est mise en place : le serveur Web Apache, exécutant des scripts php ou perl, eux-mêmes générant les documents et les médias.

Thèse soutenue le 8 décembre 2006, devant le jury composé de :

  • Noëlle Carbonell Rapporteur
  • Jaime Lopez Krahe Rapporteur
  • Dominique Archambault Examinateur
  • Philippe Palanque Examinateur
  • Florence Sedes Examinateur
  • Monique Truquet Membre invité
  • Nadine Baptiste-Jessel Directrice de thèse

Entrée bibtex

@PhDThesis{ To2006.5,
  author = {Tornil, Bertrand},
  title = "{Adaptations et Interactions gestuelles et haptiques, ciblées utilisateurs. Vers plus d'utilisabilité et d'accessibilité.}",
  year = {2006},
  month = {décembre},
  url = {http://www.tornil.me/these/},
  type = {Thèse de doctorat},
  school = {Université Paul Sabatier},
  address = {Toulouse, France},
  language = {français}
}