5.1  Introduction

Nous allons proposer dans ce chapitre un cadre d’utilisation des périphériques de pointage à retour de force. Nous avons déjà abordé les limites de ce type de dispositif dans le chapitre 2.

Maintenant, du potentiel du système haptique (voir (1), (2) et (3)), nous pouvons déjà édicter plusieurs règles :

Règle 1 :
la précision des doigts en terme de positions, et de mémorisation (Zhai et al., 1996). Ceci implique l’utilisation des périphériques type PHANTOM en mode stylo, de manière à ne pas trop baser l’interaction sur le couple épaule-coude. De plus, une souris peut rester préférable car elle est plus simple à manier en 2D.
Règle 2 :
la mémoire sur la position est meilleure que celle sur les distances. (Faineteau et al., 2003)
Règle 3 :
l’apprentissage par geste actif donne de meilleurs résultats que celui par geste passif. En d’autres mots, il faudra préférer des phases d’apprentissage de l’interface basées sur l’exploration, plutôt que sur la présentation.

De plus, les modèles de l’utilisateur (en particulier le modèle du processeur humain) nous indiquent quelques règles à respecter sur l’ergonomie des interfaces :

Règle 4 :
limiter le nombre d’items de menus
Règle 5 :
établir des liens entre éléments (couleurs, format, emplacements) pour faciliter le filtrage cognitif
Règle 6 :
écrire des messages concis
Règle 7 :
ne pas présenter d’informations inutiles