5.5  Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons présenté notre proposition de contexte d’utilisation d’une souris à retour de force dans un cadre d’accessibilité : la localisation relative, illustrée par la métaphore du levier de vitesse.

Deux protocoles de test nous ont permis d’entrevoir les possibilités et les limites de la localisation relative, à savoir :

  • l’approche est probante en terme de mémorisation, tant que le nombre de zones haptiques reste raisonnable (<9);
  • l’effet de l’habitude d’utilisation de la souris est important;
  • le temps d’exploration sur une surface haptique est linéaire en n.

Nous avons également développé deux applications qui répondent aux critères énoncés et qui exploitent les possibilités de la localisation relative. Pour autant, c’est le périphérique en soi (la souris Wingman), qui limite le plus les prototypes réalisés.

Nous en concluons néanmoins, que la localisation relative est une approche viable, si ce n’est la seule, quant à l’utilisation des périphériques de pointage à retour de force, dans un cadre d’accessibilité.